• Réduire le texte

    Réduire le texte
  • Rétablir taille du texte

    Rétablir taille du texte
  • Augmenter le texte

    Augmenter le texte
  • Imprimer

    Imprimer

La gestion des prairies influence la réponse de la respiration du sol à la sécheresse

Dans une étude publiée dans la revue Agronomy en mars dernier, les scientifiques ont démontré que les pratiques de gestion agricole peuvent modifier la relation entre la respiration du sol et sa teneur en eau.

Reportage photos Domaine expérimental de Marcenat © Christophe Maitre
Mis à jour le 10/05/2019
Publié le 06/05/2019

Comment améliorer la séquestration du carbone dans les sols ?

L'augmentation des stocks de carbone des sols dans les prairies agricoles pourrait fortement atténuer les effets du changement climatique. Cependant, les grandes incertitudes entourant les facteurs de la respiration du sol entravent notre capacité à identifier des pratiques de gestion qui améliorent la séquestration du carbone dans le sol.

Dans un contexte où des sécheresses plus intenses et prolongées sont prévues dans de nombreuses régions, il est essentiel de comprendre comment différentes pratiques de gestion vont atténuer les pertes de carbone induites par la sécheresse lors de la respiration du sol.

Pâturage et respiration du sol

Dans cette étude, les scientifiques ont comparé, pendant une sécheresse, l'impact de la modification de la teneur en eau du sol sur la respiration du sol dans les prairies permanentes gérées comme des pâturages par des vaches laitières ou en régime de fauche. Pour les deux types de prairies, la biomasse racinaire explique 43 % de la variabilité de la respiration du sol (p <0,0001). De plus, l'analyse de la composition isotopique du CO2 émis par le sol, les racines et le sol exempt de racines a suggéré que le composant autotrophe dominait largement la respiration du sol. La respiration du sol était positivement corrélée à la teneur en eau du sol (p = 0,03) uniquement pour le traitement pâturé.

Leurs résultats suggèrent que l’effet de la teneur en eau du sol sur la respiration du sol était principalement attribuable à un effet sur l’activité des racines et de la rhizosphère lors du traitement avec pâturage. Les scientifiques concluent que les pratiques de gestion agricole peuvent modifier la relation entre la respiration du sol et sa teneur en eau.

En savoir plus

Grassland Management Influences the Response of Soil Respiration to Drought
Gabriel Y. K. Moinet, Andrew J. Midwood, John E. Hunt, Cornelia Rumpel, Peter Millard and Abad Chabbi
Agronomy, Mars 2019, Volume 9, Issue 3, 124

A propos de

Autotrophe ?

Un organisme autotrophe est un organisme capable de générer sa propre matière organique à partir d'éléments minéraux.