Inauguration du Laboratoire International Associé à Nancy

A l'issue du colloque scientifique franco-chinois « Agronomie urbaine » du 30 novembre au 2 décembre à Nancy, une cérémonie de signatures s'est déroulée mercredi 2 décembre à la présidence de l'Université de Lorraine. L’Inra, l’université de Lorraine (UL) et l’université Sun Yat-sen (SYSU) ont signé la convention de création d’un Laboratoire International Associé (LIA) pour développer des travaux sur la remédiation des territoires contaminés et les services écosystémiques qu'ils peuvent rendre.

. © LSE, Inra, Stéphanie Ouvrard
Mis à jour le 30/12/2015
Publié le 14/12/2015

Contamination des sols et production agricole urbaine ?

Ce laboratoire commun réunit des scientifiques des trois institutions Inra, Université de Lorraine et Université Sun Yat-Sen qui travaillent dans deux unités de recherche : l’UMR UL-Inra LSE (Laboratoire Sols et Environnement pour la France, le Guangdong Provincial Key Lab Environmental Pollution Control and Remediation Technology pour la Chine.

Le LIA est consacré aux milieux fortement anthropisés, aux milieux pollués par l’activité humaine. Il s’agit d’en comprendre le fonctionnement, les impacts, les services écosystémiques qu’ils peuvent rendre, et les moyens de les restaurer. C’est un laboratoire essentiel au moment où se pose en France, en Chine et dans le monde la question de la pression sur les terres pour assurer la sécurité alimentaire de toutes les populations.

Une collaboration franco-chinoise de longue date

Ce colloque franco-chinois est le 8ème d’une série sur le thème des sites et sols dégradés et de leur remédiation. Ils ont été organisés conjointement depuis 2009, alternativement en France et en Chine. Consacré à l’agronomie urbaine, Il s’agissait à l’issue de ces journées de dégager les pistes de recherche, la stratégie à mettre en œuvre et l'organisation internationale franco-chinoise à envisager.

Selon Guy Richard, la spécificité des milieux cultivés urbains par rapport aux milieux cultivés ruraux réside à la fois dans la nature des sols et le niveau de pollution des sols et de l'air souvent élevé, et surtout dans la hiérarchie des services attendus de ces espaces. En effet, le service de production est rarement le premier objectif ; en revanche, les services esthétiques et sociaux sont souvent en première ligne avec le contrôle du climat local.

. © Inra, Stéphanie Ouvrard
© Inra, Stéphanie Ouvrard
. © Inra, Stéphanie Ouvrard
© Inra, Stéphanie Ouvrard
Contact(s)
Contact(s) scientifique(s) :

Centre(s) associé(s) :
Grand Est - Nancy

En savoir plus

  • Guangdong Provincial Key Lab Environmental Pollution Control and Remediation Technology (LEPCRT) de Sun Yat sen University (SYSU, Guangzhou, Chine)

. © Inra
© Inra