• Réduire le texte

    Réduire le texte
  • Rétablir taille du texte

    Rétablir taille du texte
  • Augmenter le texte

    Augmenter le texte
  • Imprimer

    Imprimer

Lancement du Programme de Recherche "BAG’AGES" pour une meilleure gestion des flux et de la qualité de l’eau

Le projet BAG’AGES (Bassin Adour-Garonne : quelles performances des pratiques AGroécologiquES ?) est lancé. Commandité par l’Agence de l’Eau Adour-Garonne et coordonné par l’UMR AGroécologie Innovations teRritoires (Inra, INP-ENSAT, INP-EIPurpan, ENFA) de Toulouse, ce projet de recherche à visée opérationnelle, a pour objectif d’évaluer les intérêts et limites des pratiques agroécologiques pour améliorer la gestion quantitative et la qualité de l’eau dans le Bassin Adour-Garonne (BAG).

Programme de Recherche
Mis à jour le 04/06/2018
Publié le 07/03/2016

Des signaux et des analyses prospectives (Garonne 2050) sur les effets du changement climatique et la qualité chimique et biologique actuelle des eaux du Bassin Adour-Garonne (BAG) posent des questions cruciales sur la gestion de l’eau, aussi bien en quantité qu’en qualité.

L’objectif du projet BAG’AGES est de déterminer si les pratiques agroécologiques peuvent permettre de mieux gérer les flux d’eau et d’améliorer la qualité de l’eau, avec une rentabilité économique comparable, voire meilleure, à celle obtenue avec des pratiques conventionnelles.

Pour cela, 4 grands types de pratiques seront prises en compte : allongement des rotations, utilisation des Cultures Intermédiaires Multi Services (CIMS), pratique de l’agriculture de « conservation des sols » et agroforesterie.

BAG’AGES est articulé en 3 groupes de tâches scientifiques et techniques et piloté par une tâche d’animation et de coordination du projet.

 

Les travaux de recherche sont organisés en trois échelles d’approche : parcelle, bassin versant et exploitation agricole.

  • Le premier objectif est d’analyser l’impact des pratiques agroécologiques sur la gestion quantitative et qualitative de l’eau à l’échelle de la parcelle agricole, via une caractérisation des processus du bilan hydrique et de transfert des polluants par expérimentation au champ et modélisation.
  • Le second objectif est d’évaluer l’effet de ces pratiques à l’échelle du bassin versant, par la réalisation d’un diagnostic par télédétection et par la simulation de scénarios de déploiement de ces pratiques sur des bassins versants tests.
  • Le troisième objectif concerne l’analyse des performances agro-environnementales et technico-économiques de la mise en œuvre de ces pratiques à l’échelle de l’exploitation agricole.

A chaque échelle, une analyse multicritères sera réalisée sur la quantité et la qualité d’eau, les bilans C, N, l’érosion, et le bilan économique.

 

BAG’AGES s’appuiera sur un réseau de parcelles d’agriculteurs, de stations expérimentales, de sous-bassins versants et l’utilisation de modèles adaptés aux différentes échelles pour étudier la dynamique de l’eau et ses conséquences sur les flux d’azote, de carbone et de polluants (nitrate, pesticides), de la parcelle au bassin versant, en tenant compte du niveau de l’exploitation agricole.

Ce ne sont pas moins de 23 partenaires (scientifiques, instituts techniques et bureaux d’étude, organismes techniques et professionnels) basés sur les deux régions du Bassin Adour-Garonne (Midi-Pyrénées-Languedoc-Roussillon et Aquitaine-Limousin-Poitou-Charentes) qui se mobilisent pour le projet.

D’une durée de  5 ans (janvier 2016 à décembre 2020) et d’un montant de 5 M€, il est coordonné par l’INRA (UMR AGIR, Toulouse-Auzeville) et financé pour moitié par l’Agence de l’Eau Adour Garonne, le reste provenant des partenaires du projet.

 Partenaires du projet : UMR AGIR (Toulouse), UMR SYSTEM (Montpellier), CESBIO (Toulouse), EI-Purpan (Toulouse), IRSTEA (Bordeaux), UMR SAS (Rennes), LRSV (Toulouse), UMR ECOSYS (Versailles-Grignon), ARVALIS (Baziège), CREAB (Auch), SOLAGRO (Toulouse), AFAF, Agrod’OC, Chambres d’Agriculture (LR-MP ; ALPC ; 31, 32, 46, 81 et 82), Maïsadour, GAB 32.
Contact(s)
Contact(s) scientifique(s) :

Département(s) associé(s) :
Sciences pour l’action et le développement, Environnement et agronomie
Centre(s) associé(s) :
Versailles-Grignon, Occitanie-Toulouse, Occitanie-Montpellier, Bretagne-Normandie