OBSERVATOIRE  de Recherches en Environnement  ORE  Prairies, Cycles Biogéochimiques et Biodiversité Site  PRAIRIE  permanente de Theix et Laqueuille en  AUVERGNE . Objectifs : Etudier les impacts à long terme de la gestion par le pâturage et la fauche de la  PRAIRIE  permanente sur la diversité des organismes résidents, sur les cycles biogéochimiques et sur le comportement des herbivores. Recherche nationaux et internationaux. Créer une plateforme expérimentale de référence sur la  PRAIRIE  permanente permettant d’accueillir des projets de Base de données des variables environnementales et biologiques © TOILLON Sylvie

Les réseaux scientifiques

Sommaire
Mis à jour le 08/07/2014
Publié le 28/02/2013

Les réseaux scientifiques sont constitués pour améliorer la coordination et les échanges entre les équipes appartenant à une communauté scientifique homogène.

Leurs principales fonctions

  • L'animation scientifique : connaissance mutuelle des équipes de recherches (internes ou externes à l’INRA), information sur les travaux réalisés et les recherches en cours ou prévues, mise en commun d’outils, mutualisation d’expériences, partage éventuel de concepts, de modèles communs, ou d’objets d’étude
  • La recherche : avec pour objectif de mieux structurer l’offre ou la demande
  • La prospective : priorités de recherche à l’Inra justifiées et positionnées par rapport à la recherche nationale et internationale.

Liste des réseaux scientifiques sur lesquels le département s'appuie

- Réseau Prairies, dont les missions sont d'améliorer la coordination et les échanges au sein d'une communauté scientifique mobilisée autour de la prairie, allant de la prairie temporaire à des végétations de parcours

- Réseau Ecotox [Ecotoxicologie], regroupant les chercheurs écotoxicologues appartenant aux départements SPE, EA et EFPA

- Réseau EcoMic [Ecologie Microbienne], regroupant les chercheurs travaillant en écologie microbienne

- Réseau MO [matières Organiques], abordant les matières organiques au sens large : leur nature (matières organiques des sols, résidus culturaux, déchets organiques), leurs fonctions (environnementales, agronomiques), leur dynamique, l’impact de leur gestion sur l’environnement et leur devenir à différentes échelles spatiales et temporelles

- Réseau IGEC [Interactions  Génotype x Environnement x Conduite], dont les missions sont consacrées à la compréhension, l'analyse et la prévision des interactions "Génotype x Environnement x Conduite"

- Réseau PIC [Protection Intégrée des Cultures], contribuant à la conception, l'évaluation et l'adoption de systèmes de culture innovants moins dépendants des produits phytosanitaires

- Réseau Télédétection, dont les priorités sont la cartographie à haute résolution des propriétés du sol, l'étude des risques environnementaux en relation avec le changement climatique, l'étude du cycle du carbone et des gaz à effet de serre

- Réseau Qualité des produits récoltés, analysant l'effet des conditions environnementales sur l'ensemble des caractéristiques qui déterminent la qualité (calibre, aspect, métabolites primaires et secondaires) et de l'interaction génotype environnement sur ces caractères.

- Réseau STICS, créé en 2014, qui a pour vocation le développement du modèle de culture Stics (simulation du système sol-atmosphère-culture) et son évolution, ainsi que l'animation scientifique autour du modèle
>> site web du modèle STICS