• Réduire le texte

    Réduire le texte
  • Rétablir taille du texte

    Rétablir taille du texte
  • Augmenter le texte

    Augmenter le texte
  • Imprimer

    Imprimer
Claire CHENU, prix de la recherche agronomique 2019 examine des échantillons de sols avec des membres de son équipe le 18 octobre 2019.. © Bertrand NICOLAS - Inra, NICOLAS Bertrand

Au nom des sols

Spécialiste internationale des sols et de la matière organique, professeure AgroParisTech ou chercheure Inra, Claire Chenu est par-dessus tout une ambassadrice de charme au service de sols vivants multifonctionnels pour une agriculture durable. Elle reçoit le laurier de la Recherche agronomique 2019 de l'Inra.

Par Catherine Foucaud-Scheunemann
Mis à jour le 20/11/2019
Publié le 19/11/2019

Support de notre alimentation, filtre pour l’eau de pluie, recycleur de nos déchets organiques, puit de carbone, réservoir de biodiversité… les sols sont tout cela à la fois et les enjeux sont immenses. Pour Claire Chenu, c’est la passion d’une vie scientifique sur fond de biogéochimie, le fil rouge d’un parcours d’exception partagé entre AgroParisTech où elle enseigne les Sciences du sol depuis 16 ans et l’Inra où elle s’adonne à la recherche pendant 20 ans.

Qu'est-ce qui explique la persistance de la matière organique dans les sols ? Quelle est la contribution de la matière organique aux propriétés et fonctions des sols ? Quel est l'effet des pratiques agricoles sur le stockage de carbone dans les sols?

Des questions parmi d’autres, aux confins de la recherche, de l’enseignement et des politiques publiques, que Claire explore sans oublier d’associer plusieurs disciplines, des sciences biologiques aux sciences humaines, et de mobiliser les différents acteurs et gestionnaires du domaine.

Contact(s)
Département(s) associé(s) :
Environnement et agronomie
Centre(s) associé(s) :
Versailles-Grignon